James Bond s’expose à la Villette !

James Bond s’expose à la Villette !

Si tu es un fan inconditionnel du plus célèbre des agents secrets, alors l’exposition 50 ans de style Bond organisée dans la Grande Halle de la Villette est faite pour toi ! Costumes, gadgets et autres bolides sont présentés au public du 16 avril au 4 septembre 2016. De quoi découvrir tout ce qui a fait le succès de la saga James Bond depuis un demi siècle. La Mother y a fait un tour pour toi !

 

Dès l’entrée, le ton est donné avec une Aston Martin DB5 taille réelle en exposition pour accueillir les visiteurs. L’exposition s’annonce prometteuse. En effet, celle-ci est très travaillée et complète du point de vue du contenu qu’elle propose et de la diversité des supports (audios, vidéos, sonores, gadgets, véhicules, tenues).

50 ans de style James Bond Aston Martin DB5

L’expo revient sur les personnages qui ont marqué la saga James Bond, de M aux hommes de mains en passant par Monopeny ou encore Q. Pour l’occasion, le bureau de M dévoile tous ses secrets de conception en studio. Les acteurs Bernard Lee et Judi Dench sont mis à l’honneur pour leurs interprétations très différentes de ce rôle central et hautement symbolique de l’univers Bond. Bernard Lee restant dans l’officiel, à l’écran on sent un M apparatchik et fin technicien sur les dossiers qu’il confie à James Bond. Tandis que lorsque Judi Dench reprend le rôle entre 1995 et 2012 la relation entre le directrice du MI6 et Bond prend une toute autre dimension, les deux personnages laissant parfois entrevoir leurs sentiments de respect et d’admiration réciproques, jusqu’à arriver à une sorte de relation mère-fils dans Skyfall.

50 ans de Style James Bond RequinDans un autre registre, les « bad guys » ont le droit à une sorte de wall of fame qui regroupe les portraits des méchants les plus emblématiques qui ont participé au succès de la saga Bond ! On retrouvera bien évidement parmi eux Requin le tueur aux dents riftées qui apparaît dans « Moonraker » et « L’espion qui m’aimait ». Les visiteurs pourront admirer une reproduction du dentier en acier que devait porter Richard Kiel.

 

Une épopée littéraire

L’ensemble des romans, ayant inspirés les aventures cinématographiques du célèbre agent secret, sont exposés, avec leurs couvertures d’époque qui leur donnent aujourd’hui un aspect vintage. L’auteur Ian Flemming a le droit à une biographie complète et détaillée. Il s’était inspiré de ses années de service en tant qu’officier du renseignement naval britannique pour écrire les aventures de l’agent secret britannique.

La section Q

Une deuxième partie intitulé « la section Q » présente quelques uns des gadgets, armes et véhicules les plus célèbres de la saga dont notamment la Lotus Esprit S1 transformé en sous marin pour le tournage de « L’espion qui m’aimait » ou le hors-bord utilisé par Pierce Brosnan dans « le monde ne suffit pas ». Des croquis et esquisses sont également exposés montrant le travail de réflexion que pouvait demander chaque film. La plupart des gadgets semblent aujourd’hui dépassés mais à l’époque des films il s’agissait de merveilles technologiques, comme par exemple lorsque Bond utilise son téléphone dans sa voiture dans « Bons baisers de Russie ».

Fusil laser Moonraker - 50 ans de style James BondAvez-vous le « look Bond » ?

L’exposition va aussi dans le détail sur la conception de la garde robe des personnages des films. De la tenue très légère de Sophie Marceau dans « Le monde ne suffit pas » au Smoking de Sean Connery dans « James Bond contre Dr No », les fans peuvent contempler ces robes et smoking exposés sur mannequins pour l’occasion. Dans cette partie de l’exposition, l’univers du jeu dont l’opulence et le raffinement font partie intégrante de chaque film est également mis en avant.

Bond jusqu’au bout du monde

Enfin toute une partie est dédiée à l’invitation au voyage qui est au cœur de la saga Bond. Du métro londonien à la parade de la fête des morts à Mexico, James Bond n’a de cesse de courir le monde à la poursuite des méchants ! Allant même au-delà de notre atmosphère pour sauver le monde dans « Moonraker », les maquettes et croquis de la station spatiale, des fusils lasers et des tenues de cosmonautes apparaissant dans le film sont présentés au public.

Dans cette partie intitulée Territoires étrangers les visiteurs découvrirons également l’envers du décor de la réalisation de la scène d’entrée de « Spectre » sorti en 2015,

Fête des Morts 50 ans de style James Bond

Trombinoscope des figurants de la scène d’entrée de Spectre

un travail titanesque car l’habilleuse a du s’occuper de grimer 1500 figurant à cette occasion. Cette scène est la plus grande jamais filmée de la saga !

A l’heure où le choix du prochain acteur qui incarnera James Bond est au centre de tous les débats, cette exposition est l’occasion idéale de parachever votre éducation cinématographique sur l’univers d’une des sagas les plus emblématiques du cinéma depuis un demi siècle. Vous avez tout l’été pour vous rendre sous la Grande Halle de la Villette pour voir si vous êtes vraiment aussi incollables que vous le pensiez sur l’agent secret le plus stylé au monde !

Infos pratiques

Exposition 50 ans de style Bond – Grande Halle de la Villette

Du 16 avril au 4 septembre 2016

211 avenue Jean Jaures – 75019 Paris

Plus d’informations sur le site de l’expo.

Tarifs : 17 à 22 €

Horaires : Ouvert du lundi au vendredi de 10h30 à 19h30 / samedi, dimanche et jours fériés de 9h30 à 20h

Fan des James Bond, voici un article sur les 5 meilleurs openings de ses films (Artjuice)

The following two tabs change content below.
  • Cecilya

    J’ai vu cette exposition en compagnie de mon mari, car ce dernier est un grand fan de la saga. Entre nous, j’ai été agréablement surprise et cela m’a donné envie de voir tous les films de James Bond.