Kee-Yoon, l’ex-avocate devenue humoriste

Kee-Yoon, l’ex-avocate devenue humoriste

Elle a quitté sa robe d’avocate pour enfiler sa tenue de scène et présenter son premier spectacle au Théâtre du Gymnase à Paris, « Jaune Bonbon ». Elle, c’est Kee-Yoon Kim, humoriste française de 35 ans d’origine coréenne. Après avoir vu son spectacle, la Mother vous dresse son portrait.

 

A l’image de Sylvie Joly, François Xavier Demaison ou encore Caroline Vigneaux, Kee-Yoon Kim a délaissé son métier d’avocate pour pénétrer dans l’univers de l’humour. Née à Berlin d’une mère ancienne cantatrice coréenne et d’un père voyagiste coréen aussi, quel a été le déclic pour celle qui officiait il y a quelques années encore dans un grand cabinet parisien ? La gagnante du Montreux Comedy Casting (Festival d’humour en Suisse) en 2012 nous l’a confié par téléphone le 12 mai dernier : « Quand j’étais avocate, j’ai passé un concours d’éloquence.  A ce moment-là, j’avais fait pas mal de blagues. Les gens ont rigolé. Et j’avais été très très heureuse de les faire rire. Puis j’ai écrit mon spectacle ».

Kee-Yoon, l’ex-avocate devenue humoristeJaune bonbon, un spectacle autobiographique

Fini donc les plaidoiries, de prendre la défense d’autrui, et d’arpenter prisons et tribunaux, elle démissionne de son ancien poste. Son ancien cabinet, ses amis au courant de ce changement de vie professionnelle, une nouvelle aventure débute pour l’ancienne étudiante de l’université d’Assas, l’ESSEC et Sciences-Po : la comédie.

Un an quasiment pour l’écrire, son premier spectacle d’une heure s’intitule Jaune Bonbon. « Jaune pour des raisons évidentes et bonbon car j’adore le rose nous glisse Kee-Yoon. C’est d’ailleurs de cette couleur que sont ses talons qu’elle enfile avant chaque démarrage de son spectacle. Joué la première fois au Théâtre du Gymnase le 2 octobre 2013, dans celui-ci, Kee-Yoon n’incarne pas 4-5 personnages sur scène mais partage avec son public des moments de vies importantes qu’elle a vécues : son ancien métier d’avocate, son enfance, ses origines coréennes ou le deuil, un sujet compliqué à rappeler.

N’hésitant pas à régulièrement interagir avec le public durant sa représentation pleine d’espièglerie et de finesse, elle parle aussi de ses parents dont la réaction était mitigée quand ceux-ci ont appris le nouveau métier exercé par leur fille. Elle s’en explique : « C’était très compliqué. Ma mère a arrêté de me parler pendant trois mois. Mon père était plus philosophe me disant que j’ai fait un choix courageux. Il m’a plutôt fait confiance. Il a fait beaucoup de soutien psychologique auprès de ma mère. Elle a été très choquée ». La réaction de sa mère n’est plus qu’un mauvais souvenir lointain. A la sortie du spectacle auquel nous avons assisté, sa mère lâche des sourires en discutant avec les spectateurs, en prenant des photos de sa fille avec ses derniers juste devant ce théâtre parisien.

Claudia Tagbo, son œil extérieur

Fan de Florence Foresti (dont elle dit qu’elle doit avoir une vie formidable) et de Gaspard Proust, c’est en rencontrant Claudia Tagbo par des amis communs que Kee-Yoon lui adresse des remerciements à la fin de son spectacle: « J’adore Claudia. J’avais vu son spectacle trois fois avant de la rencontrer. Je trouvais qu’elle avait une générosité, une énergie sur scène incroyable. Elle ne m’a pas aidé dans l’écriture mais a été mon œil extérieur. Elle m’a aidé à répéter, donné plein de conseils, parlé de son expérience de scène ». Avec elle, un travail est accompli sur la mise en scène et le jeu de ses sketchs.

Spectacle autobiographique, Kee-Yoon le clôture en chanson « L’amour avec une brique » qui évoque les relations hommes-femmes et dont le clip produit par Vanessa Djian, est diffusé depuis février 2015 sur YouTube (voir clip ci-dessous). En attendant probablement la naissance de son deuxième spectacle, l’humoriste s’attelle en ce moment à l’écriture d’un scénario d’un long-métrage. Droit, humour, chanson, et cinéma, Kee-Yoon, toute heureuse de ce qu’elle vit en ce moment et reconnaissante envers les gens qui viennent la voir et la soutienne, occupe plusieurs terrains.

Pour ceux et celles qui veulent découvrir le spectacle Jaune Bonbon, il n’est pas trop tard. Kee-Yoon le joue jusqu’à la fin de cet été au Theâtre du Gymnase à Paris.

Suivre Kee-Yoon sur les réseaux sociaux

The following two tabs change content below.
Richard Sengmany

Richard Sengmany

Passionné de sport et de musique, Richard est diplômé d'un Master 2 en Marketing et Gestion du Sport. Rédacteur bénévole pour des blogs spécialisés dans le sport, il partage régulièrement ses découvertes musicales.
Richard Sengmany

Derniers articles parRichard Sengmany (voir tous)

  • Cecilya

    Salut ! Une amie m’avait parlé de cette humoriste. Elle disait que son spectacle était excellent et ses anecdotes hilarantes. Je peux vous dire qu’elle n’avait pas tort.