Breakbot nous plonge dans Still Waters, son second album

Breakbot nous plonge dans Still Waters, son second album

Il s’était fait connaître en 2012 avec l’album « By Your Side ». Breakbot a diffusé son second opus la semaine dernière. Intitulé «  Still Waters », le DJ français nous offre encore un bijou musical à dominante funk. La Mother a branché ses enceintes et te livre son sentiment à l’issue de cette écoute. Let The Music Play.

 

DJ et compositeur, Thibaut Berland est plus connu sous le nom de Breakbot. C’est ce natif des Yvelines qui t’a fait danser il y a plus de trois ans avec la sortie de son premier album « By Your Side » le 14 septembre 2012 et ses morceaux disco-house, électro et funk, (dont les singles « Baby I’m Yours », « Fantasy »). Le 5 février dernier, Breakbot remet ça en dévoilant son deuxième album sorti sous le label Because/Ed Banger Records tout comme le précédent : « Still Waters ».

Couverture de l'album de Breakbot -Still Waters (c) Thomas Petit

Couverture de l’album de Breakbot -Still Waters (c) Thomas Petit

Et celui-ci démarre avec un premier morceau à dominante instrumentale « Back For More » sur laquelle on entend la voix d’Irfane, un chanteur français du groupe Outlines qui a collaboré sur le premier album. On peut penser que Breakbot forme un duo avec Irfane tellement la présence du chanteur est forte sur les chansons et la production. Ce dernier chantera aussi sur le morceau « The Sweetest Romance »  et la ballade très piano « In Return ».

« 2GoodforMe » se différencie absolument des autres compositions en étant plus orienté RnB et trip-hop, preuve que Breakbot occupe d’autres terrains musicaux. Cette chanson est à écouter pour les hommes qui peuvent se targuer de jouer les « lovers » devant leurs compagnes.

Des morceaux downtempo et pour danser

L’ambiance se transforme au fur et à mesure de l’écoute de l’album. L’esprit festif et dansant est ainsi omniprésent et ça commence dès le second titre de l’album plein de groove « Arrested » dont la touche de basse est retentissante. Les fans de claviers apprécieront aussi. La voix magnifique de la DJ et chanteuse britannique Yasmin Zarine Shahmir se marie bien aux instrus sur celle-ci tout comme sur « All It Takes » et ses bruits tonitruants de claviers. On ne cesse de danser ensuite en écoutant les morceaux  « Get Lost » et sa caisse de basse bien éclatante (voir clip ci-dessous) ; « My Toy » et ses bruits de synthé avec les paroles chantés par Yasmin encore. Oui bougeons nos popotins.

Dans Still Waters, Sarah Ydoux, une autre chanteuse, nous fait une démonstration de ses capacités vocales sur « Turning Around », un morceau cette fois-ci moins pêchu que les autres de l’album. Dans le jargon musical, on appelle ça le « downtempo » à l’inverse du « up-tempo ». Cette Sarah chante d’ailleurs sur le premier morceau de l’album. « Man Without Shadow » marque aussi une différence de tempo contrastant avec les chansons faites pour cramer le dancefloor. Le dixième morceau marque un nouvel instant instrumental et psychédélique « Wet Dream » sur lequel on entend le bruit des clapotis d’eau et des cris d’enfants dès le début.

On retrouve ensuite la voix de Yasmin sur le onzième titre « Too Soon ». Les spécialistes auront l’impression d’écouter un son de Janet Jackson tellement la ressemblance vocale avec la sœur de Michael Jackson est bluffante sur ce titre. Le dernier morceau de Still Waters se parachève par un titre purement instrumental et funky.

Breakbot à droite et Irfane à gauche (c) DR

Breakbot à droite et Irfane à gauche (c) DR

Indéniablement, Breakbot clame son amour haut et fort pour le funk sur cet album de 13 titres comme le précédent opus. Chez la Mother, on adore et on lui donne largement la moyenne sur 10 pour le travail des beaux arrangements et mélodies, la diversité des sonorités, et la collaboration avec deux merveilleuses voix féminines. Avec une musique qualifiée de « breakbotien », on en redemande pour le troisième album. Still Waters, à écouter pour se réchauffer en cette période hivernale.

Breakbot entame une tournée tout ce mois de février et mars avec le Still Waters Tour pour jouer ses nouveaux morceaux en live. Ils passeront notamment par Paris à la Cigale le 2 mars prochain. Plus d’infos sur leur site.

Et toi, conquis par ce nouveau chef d’œuvre de Breakbot ? A toi de nous le dire. Prends ta souris et amuses-toi à cliquer pour écouter l’album sur Deezer.

Still Waters en écoute

Breakbot est à suivre sur Facebook, et Twitter

The following two tabs change content below.
Richard Sengmany

Richard Sengmany

Passionné de sport et de musique, Richard est diplômé d'un Master 2 en Marketing et Gestion du Sport. Rédacteur bénévole pour des blogs spécialisés dans le sport, il partage régulièrement ses découvertes musicales.
Richard Sengmany

Derniers articles parRichard Sengmany (voir tous)