Get On Up, le biopic mouvementé sur James Brown

Get On Up, le biopic mouvementé sur James Brown

Après Ray Charles, Claude François, Serge Gainsbourg, Edith Piaf, ou encore Elvis Presley, le « Godfather of Soul » James Brown rejoint la liste des légendes de la musique ayant eu le droit à leur biopic. Mother Shaker te présente Get On Up sur ce chanteur qui fut l’un des plus influents du 20e siècle.

 

Les fans attendaient avec impatience sa sortie dans les salles en France. C’est chose faite depuis le 24 septembre dernier. Avec le biopic intitulé « Get On Up », tu revivras la vie semée d’embûches de cette éternelle figure de la soul et du funk : famille pauvre, plongée dans la délinquance et la drogue, attaque à main armée, séjour en prison, folie ou encore comportement violent. Il sortira de cette spirale grâce à la boxe, puis la musique. C’est cette double casquette qui fera la singularité de ses performances scéniques.

Get On Up, le biopic mouvementée sur James Brown

Une bande son à couper le souffle

Comment ne pas évoquer la bande originale du film ?! Avec ses 20 morceaux mythiques dont « Get Up I feel Like a Sex Machine ». Dans Get On Up, tu assistes à des reconstitutions de live exceptionnels qui donnent envie de se lever de son siège pour danser comme a su le faire James Brown durant sa grande carrière (Apollo Theater, l’Olympia).

Tout au long du film, tu découvres plusieurs facettes de la personnalité de celui qu’on surnommait également « Mister Dynamite ». Bien qu’il ait su faire exploser son public dans les salles de concerts, sur scène, il fut réputé pour son coté mégalo et incontrôlable envers les gens qu’il côtoyait. Parmi eux, il fera la rencontre déterminante de Bobby Byrd, son futur collaborateur qui lui permettra de faire décoller sa carrière. A noter également, la présence de Jill Scott, une des grandes voix de la soul américaine des années 2000, qui joue une des femmes de Brown.

Quant au choix de l’acteur pour incarner James Brown, le réalisateur Tate Taylor a jeté son dévolu sur Chadwick Boseman. Durant le tournage, on apprend qu’il a porté une vingtaine de perruques pour coller au mieux au personnage du roi du funk. Tate Taylor, qui n’a pas pris la décision de retracer la carrière de façon linéaire de la star internationale dans le film, a expliqué pourquoi son choix s’est porté sur Chadwick: « L’idée de trouver l’acteur qui incarnerait James était ardue, mais j’ai eu de la chance avec Chadwick Boseman. Je lui ai parlé et j’ai découvert qu’il était de Caroline du Sud. Je me suis dit qu’un type qui était du même coin que James pourrait tout à fait savoir comment parler comme lui. En plus, Chad me disait que son grand-père était comme James. J’étais plus inquiet de le voir incarner le James Brown de 63 ans. Mais quand je l’ai vu le faire, j’avais mon type ». (Source : Allociné).

Le trailer de Get On Up

Chadwick Boseman : « Sur ce film, je me suis entraîné à danser tous les jours. J’avais mal, j’étais fatigué ».

Boseman confie tout le travail qu’il a dû accomplir pour interpréter au mieux ce personnage : «  J’ai dû être fou pour avoir accepté de relever ce challenge, incarner cette légende. Mais bon, j’ai juste essayé de m’amuser avec ça, voilà tout. Sur ce film, je me suis entraîné à danser tous les jours. J’avais mal, j’étais fatigué. J’ai beaucoup lu sur James Brown, j’ai regardé des vidéos. J’avais conscience de travailler sur l’un des plus grands artistes. Un des plus grands des temps modernes. J’ai juste apprécié chaque minute de tout ça » . Si tu as déjà vu le film, nul doute que la prestation de Chadwick ne t’a pas laissé insensible avec sa gestuelle, son charisme, ses déhanchés, ses grand écarts, et sa voix.

L’acteur rend un hommage au chanteur après le tournage de ce film : « James Brown représente le travail, le labeur. Il représente le fait de pouvoir changer sa réalité. Et puis James Brown représente également le pouvoir de transgression. Il représente la culture. C’est vraiment le parrain de la soul. Beaucoup de personnes ont été inspirées par James Brown. Michael Jackson, Usher, Bruno Mars, Prince, des artistes très contemporains que l’on écoute aujourd’hui. Il incarne la culture américain et mondiale ».

Get On Up, le biopic mouvementée sur James Brown

Tate Taylor : « Ce film ? Evoquer la peur incessante de reculer de James »

Tate Taylor revient sur les raisons pour lesquelles il a voulu réaliser un biopic sur la star qu’était James Brown : « Ce qui m’a donné envie de réaliser Get On Up n’est pas tant de raconter comment il est devenu une légende. Je voulais plutôt évoquer sa peur incessante de reculer. James Brown cherchait sans cesse à se réinventer. Ainsi, personne ne pouvait vraiment le comprendre. Quand on commence à comprendre quelqu’un, ça veut dire qu’il appartient au passé. James se réinventait sans cesse, je trouvais ça très intéressant. C’est un exemple à reproduire dans nos vies ».  

Comment es-tu ressorti de salle de cinéma ? Avec une énergie digne de James Brown ? Pour les retardataires, et si tu te payais une place de cinéma pour voir Get On Up ?

Pour finir, la bande son du film et une seule réaction : vive James Brown !

The following two tabs change content below.
Richard Sengmany

Richard Sengmany

Passionné de sport et de musique, Richard est diplômé d'un Master 2 en Marketing et Gestion du Sport. Rédacteur bénévole pour des blogs spécialisés dans le sport, il partage régulièrement ses découvertes musicales.
Richard Sengmany

Derniers articles parRichard Sengmany (voir tous)