Pink : l’oubliée des Grammy Awards 2014 ?

Pink : l’oubliée des Grammy Awards 2014 ?

En inconditionnelle de musique, la Mother a suivi la 56ème cérémonie des Grammy Awards le 26 janvier dernier. Et quelle déception de constater que la talentueuse Pink n’ait été récompensée pour son sixième album, The Truth About Love ! Aussi avons-nous décidé de réparer cette injustice. Et un Shaker Award pour la d’moiselle, un !

 

Ne nous dites pas que vous n’avez pas fredonné au moins une fois le refrain de la ballade « Just Give Me a Reason ». Ou que vous n’avez pas été impressionnés par les qualités d’athlète de la jeune femme dans le clip de « Try ». On ne vous croira pas. Avec quatre millions d’albums vendus et une tournée mondiale à guichets fermés (si bien qu’il a fallu ajouter des dates), Pink a eu de quoi rendre jalouse plus d’une collègue de travail en 2013.

The Truth About Love s’écoute comme on écouterait les confidences d’une amie. Elle y relate les anecdotes, les galères, les interrogations de la femme moderne, tiraillée entre ses convictions féministes, son instinct féminin et son sentiment amoureux. Au fil des titres, elle nous fait réfléchir, se souvenir, souvent sourire. Comme le disait la chanson, il n’est pas facile d’être une femme libérée. Pink joue les Don Juan en soirée avec ses partenaires de crime et préconise la méthode de l’arroseur arrosé dans « Slut Like You ». Mais elle décrit aussi avec humour dans « Walk of Shame » le sentiment de déprime qui envahit parfois les femmes au lendemain d’un coup d’un soir ou d’une soirée trop arrosée-ou les deux- alors qu’elles doivent parcourir la ville, décoiffées, défroquées, la tête enfarinée,  pour rentrer chez elles. Le tout en essayant de dissimuler leur embarras aux yeux des passants et des voisins (ça vous parle mesdames?).

 Clip Pink True Love 

Pink dépeint les couleurs de l’amour, qu’il soit éphémère ou de longue durée. Si elle est forte, elle confesse sa vulnérabilité lorsqu’il s’agit du couple (« How Come You’re Not Here », « True Love ») tout en détaillant la beauté crue de l’intimité (« The Truth About Love »). Elle n’hésite pas non plus à aborder des thèmes assez tabous. Dans « Where Did The Beat Goes? » elle nous invite à se plonger dans la peau d’une femme que son mari ne touche plus depuis qu’elle est devenue mère, et qui trompe l’homme qu’elle aime pour se sentir désirée. « Comment je vais expliquer ça devant le juge au divorce? » se demande-t-elle. Le titre « The Great Escape » évoque lui la douleur et l’impuissance face à la dépression d’un proche, n’ayant que pour moyen de le dissuader d’en finir la promesse qu’il retrouvera un jour l’envie de vivre.

Tout ça pour dire qu’il y avait de quoi récompenser la petite Pink! Sans compter ses performances scéniques toujours plus inventives (et acrobatiques) qui coupent le souffle et ravissent les mirettes. Petit échantillon tout de suite avec sa performance à ces mêmes Grammys!

The following two tabs change content below.
Aurore Fitoussi

Aurore Fitoussi

Licenciée en communication, diplômée d’une école de commerce. Produit des 90′s, passionnée et extravertie. Dévoreuse de culture sous toutes ses formes. Geekette féminine tendance féministe. Elle vit Musique !